Quel est le coût d’une assurance loyer impayé?

Le prix d’une assurance loyer impayé oscille habituellement entre 2 % et 3,5 % du montant mensuel payé par le locataire, soit un montant mensuel de 20 $ à 35 $ pour un loyer de 1000 $.

Nous allons voir dans cet article tous les détails de l’assurance loyer impayé :

  • Ce qu’est exactement l’assurance loyer impayé;
  • Quels types d’assurances sont disponibles pour les propriétaires de logements;
  • À qui s’adresse l’assurance loyer impayé;
  • Les différentes garanties possibles;
  • Quand faire une réclamation.

En effet, être propriétaire d’un bien immobilier comporte de nombreux avantages, mais aussi certains risques potentiels à considérer. La perception des loyers est notamment un élément qui peut devenir rapidement difficile à gérer si des locataires ne versent plus le montant demandé. Plusieurs raisons peuvent expliquer ces situations problématiques, telles qu’un non-paiement dû à un locataire subitement invalide, décédé ou tout simplement insolvable.

En tant que propriétaire, vous devrez alors tout mettre en œuvre pour compenser ces sommes dans votre gestion immobilière. Afin de vous éviter un stress financier inutile, certaines compagnies d’assurance offrent désormais une assurance loyer impayé. Une véritable révolution dans le monde de l’assurance! Mais, combien devrez-vous débourser pour vous procurer une telle tranquillité d’esprit? C’est ce que nous vous expliquons en détail ci-dessous.

Qu’est-ce que l’assurance loyer impayé?

De plus en plus populaire au Québec, l’assurance loyer impayé commence à se tailler une place de choix dans le marché immobilier.

Elle permet aux propriétaires de se prémunir contre les défauts de paiement de la part de leurs locataires.

Son prix sera calculé en fonction d’un pourcentage précis appliqué au montant du loyer mensuel. Le pourcentage joue habituellement entre 2 % et 3,5 % ce qui donne une somme mensuelle de 20 $ à 35 $ pour un loyer de 1000 $. Globalement, il existe trois différents types de couvertures reliés à cette assurance particulière, soit l’assurance bail, l’assurance locateur ainsi que le cautionnement.

Quels types d’assurances sont disponibles pour un propriétaire de logements?

Assurance bail

L’assurance bail, aussi appelée « assurance paiement de loyers », a été conçue pour les locataires. Elle peut s’avérer très pratique pour les personnes sans assurance collective ou dont les prestations ne seront pas assez élevées pour couvrir l’ensemble de leurs dépenses. En cas d’invalidité ou de maladie, l’assurance loyer impayé pour locataires offre une réelle aide financière. Comme cette assurance vient s’ajouter à la couverture d’assurance habitation, un plus gros montant mensuel devra être déboursé pour vous protéger, mais vous n’aurez pas à vous soucier de la continuité du paiement de votre logement le cas échéant. Le coût moyen d’une assurance habitation se situe entre 15 $ et 30 $. Donc, vous pourriez payer 50 $ pour ces deux protections au maximum.

Assurance locateur

La plupart du temps, l’assurance locateur couvre les loyers impayés à 75 % ainsi que certains dommages causés par les locataires. Des couvertures offrent également une protection pour les frais juridiques et les départs prématurés de locataires.

Pour les propriétaires, cette couverture signifie qu’ils seront indemnisés dans les situations identifiées par l’assureur, ce qui peut même devenir indispensable pour certains d’entre eux. Vous imaginez un propriétaire à la retraite qui compte énormément sur ce complément d’argent pour ses dépenses quotidiennes, ou encore un propriétaire qui doit absolument payer son hypothèque à son institution financière? L’assurance locateur devient alors un revenu essentiel. Sachez toutefois qu’il est nécessaire de prévoir au minimum un léger fonds d’urgence puisque le délai du versement des prestations par l’assureur peut être long. Soyez donc bien préparé pour faire face à toute éventualité!

Cautionnement

Une autre option intéressante pour les propriétaires consiste à demander un cautionnement au locataire, c’est-à-dire qu’une tierce personne agit à titre d’endosseur et fournit les sommes nécessaires en cas de défaut de paiement. Toutefois, ce ne sont pas tous les locataires qui trouvent facilement un endosseur, c’est pourquoi des services de cautionnement ont été créés.

Généralement, les entreprises demandent 8 % par année du montant de cautionnement déterminé par le propriétaire et lui procurent en échange une assurance contre les défauts de paiement du locataire ou les dommages causés au logement. Le montant de cette protection varie, mais peut s’élever jusqu’à 5000 $. C’est au locataire et au propriétaire de s’entendre afin de déterminer la personne responsable d’acquitter les frais de cautionnement.

À qui s’adresse l’assurance loyer impayé?

L’assurance loyer impayé vise la protection des propriétaires, mais aussi des locataires. Ces derniers peuvent contracter une telle assurance pour les aider à poursuivre leurs paiements en cas d’invalidité ou de maladie. Dans ce cas-ci, cette couverture aura, en général, une durée de 24 mois et coûtera entre 10 $ et 20 $ par mois.

Néanmoins, chaque contrat possède ses propres caractéristiques. Certains assureurs offrent une couverture pour les loyers impayés seulement pour les locataires dont le loyer représente au maximum 40 % de leurs revenus brut. D’autres assureurs demandent que les locataires bénéficient d’un pointage de crédit de 660 ou plus. C’est la compagnie d’assurance qui décide des conditions d’éligibilité des locataires et le propriétaire doit alors fournir les preuves nécessaires pour être indemnisé en cas de réclamation. Si les conditions ne sont pas respectées, l’assureur pourrait refuser de verser les prestations.

Propriétaire d’un bien immobilier

L’assurance loyer impayé est une couverture avantageuse pour l’ensemble des propriétaires du Québec. Ceux-ci peuvent profiter de cette protection lorsqu’un locataire est, bien entendu, en défaut de paiement, mais aussi lorsqu’il choisit de quitter à la fin de son bail sans payer ni récupérer l’ensemble de ses effets personnels. Une indemnisation est alors possible pour les coûts reliés à l’opération de nettoyage. Tout comme dans la situation où des dommages auraient été causés par le locataire et qu’il s’avère impossible de louer le logement pour un certain temps.

Dans la situation où un locataire ne quitte pas le logement malgré l’ordre d’expulsion de la Tribunal administratif du logement, les frais d’huissier peuvent être couverts par l’assurance loyer impayé. Si le Tribunal administratif du logement libère votre locataire de ses obligations vis-à-vis du bail pour diverses raisons, l’assurance loyer impayé entre également en jeu. Pour une somme mensuelle de 20 $ à 35 $, c’est un produit très abordable pour les économies potentielles à réaliser.

L’assurance loyer impayé pour les locataires

Pour les locataires, l’assurance loyer impayé demeure un bon investissement à considérer. Pour seulement 10 $ à 20 $ par mois, un locataire sera couvert en cas d’invalidité ou de décès. Parfois, un avenant au contrat d’assurance habitation peut être ajouté pour assurer le locataire contre le risque de loyer impayé. De nombreuses ressources sont disponibles pour les locataires afin de bien analyser leurs besoins concernant, entre autres, cette assurance.

Quelles sont les garanties possibles dans un contrat d’assurance loyer impayé?

Comme nous l’avons vu, le prix d’une assurance loyer impayé varie selon le coût du loyer. Un autre facteur influe directement sur la somme que vous devrez débourser soit le type de garanties choisies. Plus vous sélectionnerez de garanties, plus votre prime sera élevée. Alors, pour déterminer une couverture adaptée à vos besoins, il vous suffit de bien analyser les différents types de garanties présentées ci-dessous

Garantie loyer impayé

Il s’agit de la protection de base qui couvre les loyers impayés. Si vous désirez seulement prévenir les défauts de paiement de la part de vos locataires, privilégiez cette assurance, puisqu’elle coûtera moins cher. Assurez-vous toutefois de lire avec attention les conditions du contrat pour bien comprendre les inclusions et exclusions.

Garantie frais de justice

Aimeriez-vous être couvert si un litige survient entre vous et votre locataire? Que vous deviez engager un huissier pour expulser vos locataires ou payer les frais de justice découlant d’une demande au Tribunal administratif du logement, vous serez protégé grâce à l’assurance loyer impayé.

Garantie dégradations

Les bris causés par les locataires sont malheureusement très courants. Certains propriétaires dépensent même plusieurs milliers de dollars pour réparer les dommages au logement à la suite du départ du locataire. Cette garantie limite parfois le type de dégradations acceptées, alors gardez en tête de bien examiner le contrat. Une assurance loyer impayé comportant cette garantie pourrait vous éviter bien des soucis.

Garantie vacances locatives

Vous croyez ne pas être en mesure de louer l’ensemble de vos logements pour une certaine période? Dans ce cas, ajoutez l’option de garantie vacances locatives pour recevoir une indemnisation si nécessaire. Sachez toutefois que le tarif d’une telle garantie peut faire exploser votre prime.

Quand effectuer une réclamation d’assurance loyer impayé?

Les procédures à suivre pour déposer une réclamation de façon conforme sont généralement indiquées dans le contrat de l’assureur. Ce dernier vous informera également de l’ensemble de la documentation à fournir et du moment précis où la déposer. Selon le type de garantie associée à votre réclamation, les formalités à compléter peuvent changer.

Loyer impayé

Le Tribunal administratif du logement énonce qu’un locataire se retrouve en défaut de paiement dès qu’il ne verse pas la totalité du montant dû le jour convenu. C’est donc le lendemain qu’une réclamation à votre assureur peut être transmise. Votre assurance loyer impayé se terminera lorsque le bail expirera ou que le délai d’assurance arrivera à échéance. Si vous expulsez le locataire, la couverture d’assurance finira à l’arrivée du nouveau résident.

Dégradations locatives

Au moment où votre locataire quitte le logement et que vous constatez le mauvais état des lieux, vous devez constituer un dossier pour votre assureur. Prenez des photos et assurez-vous que les dégâts résultent de la faute du locataire et de l’usure anormale du logement pendant le bail. Transmettez le dossier sans tarder à votre assureur et essayez tout de même de réclamer les frais à votre locataire par le biais d’une mise en demeure.

Recours juridique

Une réclamation concernant des frais juridiques est effectuée dès que vous avez en main la documentation requise. Vous avez reçu la facture d’huissier qui a expulsé votre locataire? Envoyez le tout aussitôt à votre assureur pour éviter des délais de paiement.

Quel est le prix total d’une assurance loyer impayé?

Somme toute, une assurance loyer impayé demeure très abordable pour les propriétaires souhaitant protéger leur investissement immobilier. La majorité du temps, le prix mensuel d’une telle assurance se situe entre 20 $ et 35 $. Plus vous ajouterez de garanties à votre couverture, plus le tarif de l’assurance frôlera les 35 $. De plus, si le prix du loyer est plus élevé que 1000 $, la prime d’assurance montera également. N’oubliez pas qu’elle se calcule selon le prix du loyer et en fonction d’un pourcentage qui se situe entre 2 % et 3,5 %. Pour un loyer de 1500 $, votre prime de base pourrait grimper jusqu’à 52,50 $. En ce qui concerne l’assurance loyer impayé conçue spécialement pour les locataires, un coût d’environ 15 $ est fréquemment requis pour bénéficier de cette protection.

Cette couverture d’assurance s’avère donc un excellent moyen autant pour les propriétaires que les locataires de se protéger contre les non-paiements de loyer. Analysez donc bien votre situation afin de savoir si l’assurance loyer impayé répond à vos besoins avant d’investir dans cette protection. N’hésitez pas à effectuer des recherches pour trouver la meilleure couverture d’assurance loyer impayé adaptée à votre profil!